Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine


3 Commentaires

Tunisie!! Les violeurs au rang des victimes. C’est le pompon!


 

Une brève qui, sous le règne Ben Ali était une constante, ajoute un jasmin sur une Révolution qui n’est pas encore aboutie. N’empêche que la nouvelle laisse sur le cul ceux qui en ont entendu parlé ou lu.

Le devoir d’AZA et les feuilles de souffre/Nosotros Incontrolados est de relayer tout en dénonçant ce genre de pratiques pour le moins barbare et choquante quant à la tournure de ces événements.

Panne d’oreiller oblige et hache de guerre plantée dans le scalp, il n’y aura, sur ce billet, qu’un malheureux copié-collé de cette sombre affaire qui se passe en Tunisie.

 

Copié-collé

 

http://fr.euronews.com/ Le droit des femmes en question en Tunisie après cette affaire qui bouleverse une partie de l’opinion publique. Dans ce parc de la capitale une jeune femme a été violée par deux policiers début septembre. Mais quand la victime s’est présentée devant le juge, elle a eu une désagréable surprise. Son avocate Emna Zahrouni raconte que « la jeune femme et son fiancé sont poursuivis pour atteinte à la pudeur. »

Juste avant le viol, le couple avait été surpris en effet dans sa voiture, dans une position « immorale », selon le ministère de l’Intérieur. La jeune femme raconte aussi que les policiers ont essayé d’extorquer de l’argent à son fiancé.

Pour l’avocate, le gouvernement a une responsabilité politique et morale ; depuis l’arrivée d’Ennahada au pouvoir il y a 11 mois, les cas d’harcèlement sexuel et moral et financier de la part des policiers se multiplient.

Le ministre de la Justice confirme que la jeune femme est victime mais bien accusée aussi. Elle retournera devant le juge mardi prochain. Elle risque six mois de prison.

Les organisations des droits de l’Homme s’inquiètent du glissement de la société tunisienne vers des pratiques rétrogrades. Dans le monde arabe, le statut des femmes tunisiennes était jusque là le plus moderne. Depuis l’arrivée des islamistes les femmes ont peur d’un retour en arrière. En août elles manifestaient pour leurs droits, quand le gouvernement a tenté sans succès de modifier la constitution : il voulait inclure la complémentarité des sexes, et non plus l’égalité, comme c’est le cas depuis 1956.

 

 

Cameroun Online

Publicités


2 Commentaires

3 piges pour un SMS: relais de ALLOUT


 

Au Cameroun, Roger Jean-Claude Mbédé vient de passer un an en prison pour avoir envoyé ce SMS à un autre homme : « Je suis très amoureux de toi ».

Ce lundi, Roger doit se rendre à une audience qui le condamnera peut-être à deux années de prison supplémentaires. En cellule, il est brutalisé par ses surveillants et vit dans des conditions sanitaires inacceptables. L’homosexualité est toujours illégale au Cameroun, mais le Président Paul Biya et le ministre de la Justice pourraient libérer Roger immédiatement et prononcer un moratoire sur les lois discriminatoires. Par le passé, le Président s’est déjà montré réceptif à la pression internationale. Il sait aujourd’hui que la réputation de son pays est en jeu.

Nous ne disposons que de quelques jours pour lancer une mobilisation massive et faire libérer Roger. Signez la pétition maintenant pour demander au Président Paul Biya et au ministre de la Justice de libérer Roger et d’abroger les lois homophobes.

www.allout.org/fr/Roger

Au Cameroun, les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres sont victimes d’une répression de grande ampleur. L’an dernier, plus de 20 personnes ont été arrêtées pour suspicion de « comportement homosexuel ».

Roger a vu sa propre famille l’abandonner par dégoût. Aujourd’hui, il est seul à se battre pour sa liberté. « Maintenant, ma famille pense que je suis dangereux et qu’elle ne peut pas vivre avec un homosexuel. Les Camerounais savent maintenant qui je suis. Je ne sais même pas comment je pourrai retourner à l’école et décrocher un emploi », explique-t-il.

Nous ne pouvons pas laisser l’homophobie et les préjugés décider du destin de Roger. Ni la loi, ni sa famille ne le protègent. Si nous parvenons à rassembler 50 000 soutiens, le Président camerounais et le ministre de la Justice devront agir. Signez cette pétition et demandez-leur de libérer Roger et d’abroger les lois homophobes au Cameroun.

www.allout.org/fr/Roger

Merci de soutenir All Out.

En avant !
Andre, Aviya, Guillaume, Hayley, Jeremy, Joe, Leandro, Marisa, Mike, Pablo, Sara, Tile, Wesley et toute l’équipe d’All Out.

P.-S. Après avoir signé, partagez l’histoire de Roger avec vos proches en transférant cet e-mail ou en publiant la campagne sur Facebook. Aujourd’hui, alors que les observateurs du monde entier ont les yeux rivés sur le Cameroun, chaque voix fait la différence.

 

All Out est un nouveau mouvement en ligne qui rassemble des gens du monde entier – hétéros, lesbiennes, gays, bi, trans, … – pour un monde où nous sommes tous égaux et libres d’être différents.

Notre adresse :

Purpose Foundation
224 Centre St
New York, NY 10013

Copyright © 2012 AllOut.org, All rights reserved.