Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine


Poster un commentaire

NRA mon amour


les AZA subversifs - la suite

5 AOÛT 2019

——Jean Casanova

——–Il y avait Hiroshima mon amour. Hiroshima, dont c’est demain le triste anniversaire. Mais aujourd’hui, c’est de NRA mon amour, la NRA (National Rifle Association) dont nous vous parlerons.

——Nous sommes aujourd’hui à Indianapolis, au lendemain des tueries de Dayton et El Paso, en compagnie de Shannon Watts, au siège de Momsdemand action for Gun Sense in America.

——–Momsdemand action for Gun Sense in America est le mouvement des mères américaines en lutte pour une législation interdisant le port des armes à feu. Shannon Watts en est la fondatrice.

——Shannon Watts est l’une des mamans ayant perdu leur enfant lors de la tuerie de l’école primaire de Sandy Hook à Newton, dans l’État de Connecticut, le 14 Décembre 2012. 28 morts, dont 20 enfants, le directeur de…

Voir l’article original 671 mots de plus

Publicités


Poster un commentaire

Dis grand-père, c’est quoi le CETA ?


les AZA subversifs - la suite

1er AOÛT 2019

—— Jean Casanova

J’aperçois mon petit-fils, Maxence, 8 ans, remonter en courant de la plage, et tout essoufflé :

Dis grand-père, j’étais au ballon sur la plage avec les copains. Emmanuel et Greta se sont disputés. Emmanuel, il dit que le CETA, c’est bien, il veut le faire ratifier, et Greta, que non, qu’il ne faut pas ! C’est quoi le CETA grand-père ?  »

On se calme mon grand. Assieds-toi ! Nous allons voir un peu ça. D’abord réfléchir, comprendre et analyser, enfin juger, fiston !  »

——L’Art d’être grand-père, celui dont parlait Victor Hugo, consiste aussi à entendre ses petits-enfants, à répondre à leurs questions, surtout à expliquer et à éclairer. Encore plus lorsque ces questions portent sur leur avenir. Et donc les armer pour les luttes qu’ils auront à mener.

Voir l’article original 692 mots de plus


Poster un commentaire

D’abord, trouver une veine. Sinon, convoquer un peloton


les AZA subversifs - la suite

27 JUILLET 2019

——Jean Casanova

——–« Tu ne tueras point ! ». Le géant pharmaceutique Pfizer vient d’annoncer qu’il interdirait désormais l’utilisation de ses produits pour des exécutions.

Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’exécutions d’ordonnances. Celles-ci continueront à être honorées comme à l’habitude.

Non, a déclaré Pfizer, « Nous fabriquons des produits pour améliorer et sauver la vie de patients. Fidèles à nos valeurs, nous nous opposons aujourd’hui à l’utilisation de nos produits pour des injections létales pour la peine de mort. »

——–Louable décision ! Toutes proportions gardées, comparaison n’est pas analogie, elle permettra à Pfizer d’échapper à l’opprobre générale, cette honte profonde, ce déshonneur extrême, l’opprobre qui frappa IG Farben, le grand trust de la chimie allemande, dont le pesticide, le Zyklon B, avait permis l’extermination dans des chambres à gaz, à Auschwitz…

Voir l’article original 1 018 mots de plus


Poster un commentaire

Magic BoJo


les AZA subversifs - la suite

24 JUILLET 2019

(Studios de Westminster – House of Commons – Londres – Royaume-Uni)

——Jean Casanova

——–Nous sommes aujourd’hui aux Studios de Westminster, à Londres, où viennent de se tourner les dernières séquences du biopic Magic BoJo.

Magic BoJo que beaucoup de critiques saluent aujourd’hui comme le piètre et abâtardi remake du célèbre Duck Soup (en français, La Soupe au Canard), comédie musicale américaine des années 30, animée par les Marx Brothers.

MagicGroucho y jouait le rôle de Rufus Firefly, arrivé, porté par la banque, à la tête du pays de Freedonia. Par ses innombrables gaffes, il manquait de conduire Freedonia à l’éclatement – elle était encore à l’époque un Royaume-Uni – à l’éclatement et à la guerre contre sa puissante voisine, Sylvania.

——–Dans un parallèle saisissant, Magic BoJo, la dernière production…

Voir l’article original 660 mots de plus


Poster un commentaire

Le Homard a dû jeter l’éponge


les AZA subversifs - la suite

17 JUILLET 2019

—— Jean Casanova

——–Chers lecteurs, il vous reste probablement encore en mémoire l’Affaire dite « du Collier de la Reine », nous étions en 1785, affaire qui mit la Reine Marie-Antoinette au comble de l’humiliation et dégrada de façon irréversible son image dans l’opinion populaire de l’époque.

Nous vous en rappellerons cependant les grandes lignes. Nous étions en 1785, à la veille de 1789, et pour beaucoup d’historiens, l’affaire fut un élément supplémentaire dans le grand discrédit de la famille royale et de la Monarchie. La faillite était proche.

La formule lapidaire de Fréteaude Saint-Just, magistrat du Parlement de Paris, était prémonitoire et presque sans appel : « Un cardinal escroc, la Reine impliquée dans une affaire de faux ! Que de fange sur la crosse et le sceptre ! Quel triomphe pour les idées de…

Voir l’article original 640 mots de plus


Poster un commentaire

Le Homard a rugi au fond du casier


les AZA subversifs - la suite

14 JUILLET 2019

(Hôtel de Lassay – 128, rue de l’Université – Paris 7°)

——Jean Casanova

——–Extrait de Alice au Pays des Merveilles (Lewis Carroll – 1865) :

La Tortue dit à Alice :

« – Peut-être n’avez-vous pas beaucoup vécu au fond de la mer et nous vous a-t-on jamais présenté un Homard ?

–      J’en ai goûté une fois, dit Alice, puis se reprenant vivement, non jamais !

–      De sorte, reprit la Tortue, que vous ne pouvez pas vous figurer quelque chose délicieuse est un quadrille de Homards.

–      Non vraiment, répondit Alice, qu’est-ce donc que cette danse-là ? »

——–Quittons maintenant, chers amis, Lewis Carroll et son Alice au Pays des Merveilles, pour un conte plus récent, celui de François au Pays des Merveilles. Il est beaucoup plus cruel.

Nous citerons d’abord en préambule Jean de…

Voir l’article original 442 mots de plus


Poster un commentaire

Voyage en 2039


les AZA subversifs - la suite

 

7 JUILLET 2019

(Département des Sciences Sociales de la New York University de Abu Dhabi)

——Jean Casanova

203° étage de l’Université d’Abu Dhabi. Le bureau encore allumé du Pr Randall

——–Vous gardez probablement encore mémoire, chers lecteurs, c’était il y a une vingtaine d’années, notre entretien du 2 Novembre 2014.

Entretien avec l’essayiste Rachid Meknassi, publié sous le titre volontairement alarmiste à l’époque, Les robots vont-ils tuer les bobos ?

——« D’ici à 2035, la robotisation pourrait être aux cols blancs ce que fut la mondialisation du tournant des années 2000 pour les cols bleus ; la cause d’unchômage technologique de masse. Nous entrons dans l’ère des robots-tueurs, celle où la quasi-totalité des tâches intellectuelles de conception et d’éducation occupées par les couches moyennes et moyennes supérieures vont être confiées à des robots et à l’intelligence artificielle 

Voir l’article original 1 451 mots de plus


Poster un commentaire

Mendax et gloriosus


Ne pas oublier que Colin Powel fut contre la guerre en Irak, mais qu’il a été poussé par les Faux-cons à aller dans leur sens, alors que la CIA et l’ONU était contre ce futur bourbier.

les AZA subversifs - la suite

24 JUIN 2019

——Jean Casanova

——–Mendax et gloriosus, ainsi s’exprimait Plaute, le poète latin, dans sa Comédie, pour désigner un bouffon dangereux : mendax, en français, menteur ; gloriosus, toujours en français, qui cherche la gloire, vantard et fanfaron. D’un tel personnage il faut tout craindre, disait-il.

——–Dans la monarchie absolutiste d’Ancien Régime, celle de « L’État c’est moi », la déclaration de guerre était du ressort du bon plaisir du Roi. Nulle raison, nul prétexte n’étaient à en donner.

L’entrée dans la modernité politique, il y a près de 250 ans, en 1789, fait qu’aujourd’hui – quelque soit le régime, démocratie libérale ou dictature – pour l’autorité constituée, celle censée représenter la volonté et la souveraineté nationales, la déclaration de guerre, si elle reste le fait du prince, doit être assise sur une raison. Et…

Voir l’article original 813 mots de plus


Poster un commentaire

Life settlement


les AZA subversifs - la suite

21 JUIN 2019

(Santa Monica Medical Hospital Center – Californie)

——Jean Casanova

——Terrible année 1964. Celle où nous perdions Zappo Marx, Don Redman, Alton Delmore, mais aussi l’immense Cole Porter…‏

L’inoubliable Cole Porter

——C’était là le titre, sous lequel, toujours aux États-Unis, nous comptions faire paraître notre grande étude « Il y a 55 ans, le jazz américain perdait un géant », étude consacrée au 55e anniversaire de la mort de Cole Porter à Santa Monica (Californie).

Et partant et pourtant, c’est d’autre chose dont nous allons aujourd’hui vous entretenir, le life settlement.

Car, à Santa Monica, à quelques heures de notre visite au Santa Monica UCLA Medical Orthopaedic Hospital Center, où avait séjourné notre héros avant de nous quitter pour toujours, au comptoir d’un motel tel qu’aimait les peindre le regretté Edward Hopper, nous fîmes la…

Voir l’article original 604 mots de plus


Poster un commentaire

Potache ou patachon. Les études sont un voyage


les AZA subversifs - la suite

 

15 JUIN 2019

(Qingdao – District de Shandong – République Populaire de Chine)

——Jean Casanova

——–« Les études sont un voyage » proclame aujourd’hui sur son site Web, Brest Business School, tout près de Landerneau, dans notre chère Bretagne.

Un voyage au long cours, quoi de plus normal, à Brest, dans cette ville de marin. BBS (Brest Business School) est maintenant chinoise, depuis son acquisition par Weidong Cloud Education, le géant chinois de l’enseignement supérieur à distance et de la formation professionnelle.

——C’est en janvier 2018, dans le cadre de la visite d’État d’Emmanuel Macron en Chine, que M. Duanrui Wang, président de Weidong Cloud s’était vu confié, à l’occasion de sa signature au Grand Palais du Peuple, à Pékin, le mirifique contrat de 8 milliards de yuans (environ 1 milliard d’euros), pour le développement…

Voir l’article original 1 275 mots de plus