Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine


2 Commentaires

Le révisionnisme ou la bourde de trop de Christine Boutin.


Mariage pour Tous:…

Posted: 18 May 2013 10:37 AM PDT

Je suis en pleine enquête sur le périple de mes grands-père durant leur captivité pendant la Deuxième Guerre Mondiale. J’ai retrouvé le premier camps de mon Papy, le Stalag X B. Ce camps faisait office de gare de triage aussi. Je ne sais pas où il est allé ensuite.
Toujours est-il que j’ai continué mes recherches sur le Net. Je suis alors tombée sur le journal du Patriote Résistant, édité par la FNDIRP.

Le Patriote Résistant : non, ce n’est pas un avatar d’un courant nationaliste raciste, c’est même le contraire: sur les derniers numéros, un article traite de la montée des extrêmes droites, sur un entretien avec Dominique Vidal.
Un autre traite de la montée de l’antisémitisme, de l’islamophobie, du racisme envers les Roms et de l’homophobie( c’est dans le rapport complet qui est cité )

On y est : l’homophobie.

Le Mariage pour tous a été promulgué. Je ne voulais pas faire un article spécial dessuscertains l’ont faitmieux que moi.
Mais Christine Boutin a déclaré hier son opposition et sa volonté de combattre le fait que des gays puissent se marier en employant le terme de trop: Madame fait de la Résistance! Cela a déjà été employé avant, dans la Manif pour tous, par Frigide Barjot.

Mais là, je suis en pleine recherche sur les camps de concentration pour prisonniers de guerre et c’est le mot de trop.
Faut-il rappeler à Madame Boutin que des homosexuels ont été déportés et que nombre en sont mort, car ceux-ci étaient traités pire que des chiens par les nazis, comme une espèce à éradiquer, dangereuse et menant la civilisation à sa perte, d’ailleurs ce que dit un des plus célèbres nazis, Himmler, en 1937, est révélateur à ce sujet et rappelle malheureusement des propos entendus dans la rue récemment:
Ceci est extrait d’un site rappelant la déportation subie par les homosexuels:

« Si j’admets qu’il y a 1 à 2 millions d’homosexuels, cela signifie que 7 à 8% ou 10% des hommes sont homosexuels. Et si la situation ne change pas, cela signifie que notre peuple sera anéanti par cette maladie contagieuse. À long terme, aucun peuple ne pourrait résister à une telle perturbation de sa vie et de son équilibre sexuel… Un peuple de race noble qui a très peu d’enfants possède un billet pour l’au-delà : il n’aura plus aucune importance dans cinquante ou cent ans, et dans deux cents ou cinq cents ans, il sera mort… L’homosexualité fait échouer tout rendement, tout système fondé sur le rendement; elle détruit l’État dans ses fondements. À cela s’ajoute le fait que l’homosexuel est un homme radicalement malade sur le plan psychique. Il est faible et se montre lâche dans tous les cas décisifs… Nous devons comprendre que si ce vice continue à se répandre en Allemagne sans que nous puissions le combattre, ce sera la fin de l’Allemagne, la fin du monde germanique.»

Discours du chef nazi Himmler sur l’homosexualité prononcé le 18 février 1937

Et franchement, comment vouloir entrer en Résistance, avec la symbolique que ce mot suscite encore, ainsi que ses valeurs, comme le clame Boutin, avec des gens qui suivent le mouvement qu’elle dit représenter, qui ont à peu près les mêmes discours…durant les manifs pour tous…

Je trouve personnellement que c’est une grosse connerie, qui insulte ce qui s’est passé durant la Seconde Guerre Mondiale, quand en plus on nous apprend que 60% des homosexuels ont été dénoncés par la population et que 50 000 ont été condamnés par des tribunaux nazis….On estime le nombre de déportés à 10 000 environ et très peu rentrèrent de ces camps. La reconnaissance de ces déportation avance vraiment doucement.

Alors mélanger le terme de Résistance à une idéologie politique résolument contre l’égalité qu’offre le mariage pour tous…cela sent en fait très mauvais et frôle le révisionnisme.

PS: je rappelle, à toutes fins utiles que je milite personnellement pour l’union libre pour tous et la fin du mariage civil (je plaisante à moitié).

Rosa.

((Invitée pas Steph))

Publicités


3 Commentaires

Benoit XVI et François.1ER SE SONT DIT « OUI ».


A la surprise générale

ILS SE SONT DIT « OUI »

Au terme d’une réforme menée dans le plus grand  secret

avec le concours du nouveau Chanoine des Latrines et des tartines de Hollande

le Mariage des prêtres est désormais auto-risé par le Vatican.

-( Les religieuses ne seraient pas concernées par ce nouveau dispositif lithurgique)

____________________________

Les deux souverains poussifs ont montré l’exemple en se mariant dans la chapelle Sexthune

Dans une lettre de protestation commune

Christine Bouttin et Frigide barjot

auraient rendu leur cartes d’adhérentes

à

L’Opus Deï

_____

(Steph)


2 Commentaires

MARIAGE HOMO…BON…CA, C’EST FAIT…(On passe à « la sociale » maintenant?).


 


C’est simple: Il y a comme un hiatus !

Excepté les animaux domestiques,(et encore! j’ai ouïe dire qu’il est déjà arrivé que de vieilles rombières mariassent leurs caniches « pure race ») les cloportes, les cafards, il n’y a guère plus désormais que les prêtres et les frangines voilées jusqu’aux orteils (chrétiennes ou musulmanes) qui intangiblement  ne peuvent encore accéder au « grand Nirvana que serait le mariage », se marier au prétexte que les unes et les autres le seraient déjà -(par procuration

. Ce qui constitue par ailleurs un faux en écriture administratives!)- avec un vieux fripon bi-sexuel  phallocrate et polygame dont l’existence même serait contestée...Il n’en demeure pas moins singulier que la représentation consacrée du « Mariage Gay » nous expose la double effigie caricaturale d’ un couple de moustachus  pour illustration…

C’est tout de même un truc assez tordu et à deux vitesses; Les nanas Gay, sauf si elles consentent au port de la moustache, sont donc rarement représentées sur le gâteau dans le cadre du « Mariage gay », quant bien même elles seraient déguisées en jolies cerises-à-croquer et à en faire baver les hétéros-machos.

C’est vachement discriminatoire non?

Steph.

mariage_tous


3 Commentaires

Des militants de la cause homosexuelle passés à tabac devant la Douma


Ne vont pas deuxpardieu qui veut….(steph)

 

homo_douma

 

Vidéo sur: http://fr.euronews.com/2013/01/22/des-militants-de-la-cause-homosexuelle-passes-a-tabac-devant-la-douma/

22/01 17:59 CET

S’embrasser devant le Parlement russe aura coûté cher à la vingtaine d’homosexuels qui s’y sont essayé ce mardi. Ils s‘étaient réunis devant la Douma pour protester contre l’examen d’un projet de loi fédérale qui vise à interdire toute propagande de l’homosexualité en Russie.
Ils ont été passés à tabac.

“La loi ne définit absolument pas ce qu’est la propagande homosexuelle et c’est compréhensible car il n’existe pas de propagande homosexuelle. A cet égard et comme celà est écrit dans la loi, toute information relative à des relations conjugales non traditionnelles est considéree comme de la propagande”, explique une journaliste aussi militante de la cause homosexuelle.

Cette loi prévoit des amendes allant jusqu‘à 12 500 euros. Elle est déjà entrée en vigueur dans plusieurs régions russes et pourrait donc bientôt concerner le pays entier.

Oleg, un militant orthodoxe, n’arrive pas à le concevoir. “Moscou n’est pas Sodome. Nous sommes ici pour soutenir les gens normaux, les personnes saines qui veulent un équilibre, les familles orthodoxes qui élèvent leurs enfants dans l’esprit des traditions orthodoxes, de fraternité et d’unité populaire”, dit-il.

Certains militants ont été roués de coups, jusqu’au sang pour certains. Les activistes gays et lesbiennes sont très mal vus en Russie. Jusqu’en 1993 l’homosexualité y était considérée comme un crime et comme une maladie mentale jusqu’en 1999.

Plus d’actualités sur : Droits des homosexuelsManifestationRussie

Copyright © 2013 euronews


10 Commentaires

Le pape reste benoît devant les seins Femen


RELAIS

HOMOPHOBE SHUT UP !

 

femen1

 

En ce jour d’intolérance et d’obscurantisme, les activistes de Femen France ont bravé la foule papale pour protester contre la politique homophobe du Pape. Elles ont ôté leurs manteaux dans la cour Saint Pierre et ont crié « Shut up ! » au Pape pendant l’Angélus. Elles ont été agressées par des catholiques avant d’être arrêtées par la police.

Cette action s’oppose à l’idéologie homophobe et extrémiste du Pape qui prêche pour une chasse aux sorcières « Le mariage gay est une menace pour le futur de l’humanité ». Femen demande au Vatican de cesser immédiatement ses incitations à la haine dignes du Moyen-âge. La vraie menace pour le futur de l’Humanité est le fanatisme et la sacralisation du célibat !

Femen veut répandre les idées progressistes de liberté et d’équalité au sein d’une société laïque.

La famille, l’orientation sexuelle, le mariage civil ne concerne pas l’Eglise qui cherche à imposer sa vision rétrograde.

QU’ELLE S’OCCUPE DE SON CUL !

HOMOPHOBE DEGAGE !

EGALITE DES DROITS POUR TOUS !

 

femen2

 

Ayuto le parapluie!!


1 commentaire

LA PEINE DE MORT POUR LES GAYS EN OUGANDA ?


Nous venons de l’apprendre. La loi ougandaise prévoyant la peine de mort pour les homos est de retour. Si adoptée, cette loi ignoble pourrait instaurer la peine de mort pour les gays et lesbiennes en Ouganda. Elle est maintenant à l’agenda du Parlement et pourrait être adoptée à tout moment.

Par le passé, le président Museveni a promis d’opposer son véto à cette loi monstrueuse. Mais les responsables ougandais s’évertuent à la faire adopter. Leurs pressions pourraient faire céder le président Museveni. La porte-parole du Parlement a même déclaré que le loi serait le ʺcadeau de Noëlʺ offert au pays !

En mai dernier, des millions d’entre nous ont soutenu les militants dans tout l’Ouganda pour arrêter cette loi – et ça a marchéAujourd’hui, le combat recommence. Signez et partagez cette pétition avec tous vos amis. Nous avons besoin de chaque voix pour créer une déferlante mondiale que ni les médias ni les leaders de ce monde ne pourront ignorer :

www.allout.org/fr/uganda-now

Nos partenaires en Ouganda nous disent que la loi figure à l’agenda du Parlement et pourrait être adoptée à tout moment. Alors que le texte de la loi est en train d’être finalisé, une chose est sûre : si adoptée, la loi pousserait les homos, bis et trans en Ouganda dans l’ombre, les traitant comme des criminels. Malgré la mobilisation mondiale, certains hommes politiques ougandais refusent d’abandonner la loi ; l’un d’entre eux appelle même tout le continent à condamner les homos africains à la prison, à vie.

Cette loi venait à passer en Ouganda, elle pourrait déclencher une vague homophobe dans toute l’Afrique. Ajoutez votre nom à notre pétition et demandez à vos amis de signer eux aussi maintenant :

www.allout.org/fr/uganda-now

Ces hommes politiques utilisent l’homophobie pour distraire les Ougandais – et le monde entier – des problèmes réels que rencontre leur pays, de la corruption à la liberté de la presse. Leurs manipulations politiques jouent avec la vie de leurs citoyens, et les personnes lesbiennes, gays, bi et transgenres paieront le prix fort si jamais ces parlementaires malveillants remportent leur bataille.

Par millions, nous nous sommes déjà opposés à cette loi. Nous l’avons bloquée. Nos amis en Ouganda doivent savoir que nous les soutenons aujourd’hui encore. Signez maintenant et demandez à vos proches de signer également. Il n’y a pas de temps à perdre !

www.allout.org/fr/uganda-now

Impossible d’arrêter notre mouvement mondial pour conquérir le simple droit de vivre et d’aimer librement. Mais, comme le montre cette loi perverse, le chemin vers l’égalité est encore jonché d’obstacles. La bataille d’aujourd’hui fera date dans l’histoire. En faisant entendre votre voix, vous ferez la différence.

En avant,

Andre, Guillaume, Hayley, Leandro, Jeremy, Sara, Tile et le reste de l’équipe d’All Out.

 

 

 

SOURCES:

L’Ouganda veut adopter son projet de loi « anti-gay » avant 2013
tempsreel.nouvelobs.com/monde/20121113.OBS9198/l-ouganda-veut-adopter-son-projet-de-loi-anti-gay-avant-2013.html

La peine de mort, cadeau de Noël aux gays
360.ch/blog/magazine/2012/11/peine-de-mort-cadeau-de-noel-gay-ouganda/

All Out est un nouveau mouvement en ligne qui rassemble des gens du monde entier – hétéros, lesbiennes, gays, bi, trans, … – pour un monde où nous sommes tous égaux et libres d’être différents.Notre adresse :Purpose Foundation
224 Centre St
New York, NY 10013Copyright © 2012 AllOut.org, All rights reserved.


2 Commentaires

Choronisons avec Femen (plein de T-Shirts à gagner)


L’humour peut aussi être une arme, nous disent les filles de Femen. Elles lancent un concours de montages (ici, avec la photo d’Inna Chevtchenko, bastonnée avant-hier par les hétéroporcs). Le premier prix est un T-shirt aux couleurs de Femen. Voir ICI.
par charles tatum


3 Commentaires

Tocards , Sarkonnards et Nazillons intégristes écumant de haine ce W-E partout en fRance(La vidéo)…


Merci à Charles Tatum/susauvieuxmonde…(Steph)


3 Commentaires

Virginie Despentes répond à l’hétéro de service


 

«Ce que je pense, c’est que l’idée fondamentale doit rester, pour le mariage, pour les couples et pour la vie en général, que l’humanité est structurée entre homme et femmes.» [Lionel Jospin, homme d’État hétérosexuel prépensionné, il y a quelques jours à la télévision.]

Virginie Despentes lui répond dans Têtu, journal déstructurant. [merci à Shige]

 

 

Harvey Milk (je n’allais tout de même pas afficher la triste tronche de Jospin, hein.)

«Alors, cette semaine, c’est Lionel Jospin qui s’y colle. Il trouve qu’on n’entend pas assez de conneries comme ça, sur le mariage gay, il y va de son solo perso. Tranquille, hein, c’est sans homophobie. Il n’a pas dit qu’on avait le droit de casser du pédé ou de pourrir la vie des bébés gouines au lycée, non, juste, il tenait à signaler: attention, avec le mariage, on pousse mémé dans les orties. « L’humanité est structurée sur le rapport hommes femmes. » Juste, sans homophobie: les gouines et les pédés ne font pas vraiment partie de l’humanité. Ils ne sont pourtant pas stériles – mais comme ils ne vivent pas en couple, ce n’est pas de l’humain pur jus, pas de l’humain-humain comme l’est monsieur Jospin. Ce n’est pas super délicat pour les célibataires et les gens sans enfants, son truc, mais Jospin est comme ça: il a une idée forte de ce qu’est l’humanité, et l’humanité, c’est les femmes et les hommes qui vivent ensemble, copulent et produisent des enfants pour la patrie. C’est dommage pour les femmes, vu que, in fine, cette humanité-là, c’est l’histoire de comment elles en ont pris plein la gueule pendant des millénaires, mais c’est l’humanité, que veux-tu, on la changera pas. Et il faut bien l’admettre: il y a d’une part la grande humanité, qui peut prétendre aux institutions, et de l’autre, une caste moins noble, moins humaine. Celle qui devrait s’estimer heureuse de ne pas être persécutée, qu’elle ne vienne pas, en plus, réclamer des droits à l’État. Mais c’est dit sans animosité, hein, sans homophobie, juste: l’humanité, certains d’entre nous en font moins partie que d’autre. Proust, Genet, Leduc, Wittig, au hasard: moins humains que des hétéros. Donc, selon Lionel Jospin, il faut que je comprenne, et que je n’aille pas mal le prendre: depuis que je ne suce plus de bite, je compte moins. Je ne devrais plus réclamer les mêmes droits. C’est quasiment une question de bon sens. Mais c’est dit sans homophobie, c’est ça qui est bien. Comme tous les hétéros qui ont quelque chose à dire contre le mariage gay. C’est davantage le bon sens que l’homophobie qui les pousse à s’exprimer. Dans ce débat, personne n’est homophobe. Ils sont juste contre l’égalité des droits. Et dans la bouche de Jospin on comprend bien: non seulement contre l’égalité des droits entre homos et hétéros, mais aussi contre l’égalité des droits entre femmes et hommes. Parce qu’on est bien d’accord que tant qu’on restera cramponnés à ces catégories-là, on ne sera jamais égaux.

Je m’étais déjà dit que je ne me voyais pas « femme » comme le sont les « femmes » qui couchent gratos avec des mecs comme lui, mais jusqu’à cette déclaration, je n’avais pas encore pensé à ne plus me définir comme faisant partie de l’humanité. Ça va me prendre un moment avant de m’y faire. C’est parce que je suis devenue lesbienne trop tard, probablement. Je ne suis pas encore habituée à ce qu’on me remette à ma place toutes les cinq minutes. Ma nouvelle place, celle des tolérés.

Au départ, cette histoire de mariage, j’en avais moitié rien à faire – mais à force de les entendre, tous, sans homophobie, nous rappeler qu’on ne vaut pas ce que vaut un hétéro, ça commence à m’intéresser.

Je ne sais pas ce que Lionel Jospin entend par l’humanité. Il n’y a pas si longtemps, une femme qui tombait enceinte hors mariage était une paria. Si elle tombait enceinte d’un homme marié à une autre, au nom de la dignité humaine on lui faisait vivre l’enfer sur terre. On pouvait même envisager de la brûler comme sorcière. On en a fait monter sur le bûcher pour moins que ça. On pouvait la chasser du village à coups de pierres. L’enfant était un batard, un moins que rien. Bon, quelques décennies plus tard, on ne trouve plus rien à y redire. Est-on devenus moins humains pour autant, selon Lionel Jospin? L’humanité y a t-elle perdu tant que ça? A quel moment de l’évolution doit-on bloquer le curseur de la tolérance? Jospin, comme beaucoup d’opposants au mariage gay, est un homme divorcé. Comme Copé, Le Pen, Sarkozy, Dati et tutti quanti. Cet arrangement avec le serment du mariage fait partie des évolutions heureuses. Les enfants de divorcés se fadent des beaux-parents par pelletées, alors chez eux ce n’est plus un papa et une maman, c’est tout de suite la collectivité. On sait que les hétérosexuels divorcent plus facilement qu’ils ne changent de voiture. On sait que l’adultère est un sport courant (qu’on lise sur internet les commentaires d’hétéros après la démission de Petraeus pour avoir trompé sa femme et on comprendra l’importance de la monogamie en hétérosexualité – ils n’y croient pas une seule seconde, on trompe comme on respire, et on trouve inadmissible que qui que ce soit s’en mêle) et on sait d’expérience qu’ils ne pensent pas que faire des enfants hors mariage soit un problème. Ils peuvent même faire des enfants hors mariage, tout en étant mariés, et tout le monde trouve ça formidable. Très bien. Moi je suis pour tout ce qui est punk rock, alors cette idée d’une immense partouze à l’amiable, franchement, je trouve ça super seyant. Mais pourquoi tant de souplesse morale quand ce sont les hétéros qui se torchent le cul avec le serment du mariage, et cette rigidité indignée quand il s’agit des homosexuels? On salirait l’institution? On la dévoierait? Mais les gars, même en y mettant tout le destroy du monde, on ne la dévoiera jamais d’avantage que ce que vous avez déjà fait, c’est perdu d’avance… dans l’état où on le trouve, le mariage, ce qui est exceptionnel c’est qu’on accepte de s’en servir. Le Vatican brandit la polygamie – comme quoi les gouines et les bougnoules, un seul sac fera bien l’affaire, mais c’est ni raciste ni homophobe, soyons subtils, n’empêche qu’on sait que les filles voilées non plus ne font pas partie de l’humanité telle que la conçoit cette gauche-là, mais passons – ne vous en faites pas pour la polygamie: vous y êtes déjà. Quand un bonhomme paye trois pensions alimentaires, c’est quoi, sinon une forme de polygamie? Que les cathos s’occupent d’excommunier tous ceux qui ne respectent pas l’institution, qu’ils s’occupent des comportements des mariés à l’église, ça les occupera tellement d’y mettre un peu d’ordre qu’ils n’auront plus de temps à perdre avec des couples qui demandent le mariage devant le maire.

Et c’est pareil, pour les enfants, ne vous en faites pas pour ça: on ne pourra pas se comporter plus vilainement que vous ne le faites. Etre des parents plus sordides, plus inattentifs, plus égoïstes, plus j’m’enfoutistes, plus névrosés et toxiques – impossible. Tranquillisez-vous avec tout ça. Le pire, vous vous en occupez déjà très bien.

 

 

 

Tout ça, sans compter que l’humanité en subit d’autres, des outrages, autrement plus graves, en ce moment, les gouines et les pédés n’y sont pour rien, je trouve Lionel Jospin mal organisé dans ses priorités de crispation. Il y a, en 2012, des atteintes à la morale autrement plus brutales et difficiles à admettre que l’idée que deux femmes veulent se marier entre elles. Qu’est-ce que ça peut faire? Je sais, je comprends, ça gêne l’oppresseur quand deux chiennes oublient le collier, ça gêne pour les maintenir sous le joug de l’hétérosexualité, c’est ennuyeux, on les tient moins bien. Parfois la victime n’a pas envie de se laisser faire en remerciant son bourreau, je pensais qu’une formation socialiste permettrait de le comprendre. Mais non, certaines formations socialistes amènent à diviser les êtres humains en deux catégories: les vrais humains, et ceux qui devraient se cacher et se taire.

J’ai l’impression qu’en tombant amoureuse d’une fille (qui, de toute façon, refuse de se reconnaître en tant que femme, mais je vais laisser ça de côté pour ne pas faire dérailler la machine à trier les humains-moins humains de Lionel Jospin) j’ai perdu une moitié de ma citoyenneté. J’ai l’impression d’être punie. Et je ne vois pas comment le comprendre autrement. Je suis punie de ne plus être une hétérote, humaine à cent pour cent. Pendant trente-cinq ans, j’avais les pleins droits, maintenant je dois me contenter d’une moitié de droits. Ça me chagrine que l’État mette autant de temps à faire savoir à Lionel Jospin et ses amis catholiques qu’ils peuvent le penser, mais que la loi n’a pas à être de leur côté. Si demain on m’annonce que j’ai une tumeur au cerveau et qu’en six mois ce sera plié, moi je ne dispose d’aucun contrat facile à signer avec la personne avec qui je vis depuis huit ans pour m’assurer que tout ce qui est chez nous sera à elle. Si c’est la mort qui nous sépare, tout ce qui m’appartient lui appartient, à elle. Si j’étais hétéro ce serait réglé en cinq minutes: un tour à la mairie et tout ce qui est à moi est à elle. Et vice versa. Mais je suis gouine. Donc, selon Lionel Jospin, c’est normal que ma succession soit difficile à établir. Qu’on puisse la contester. Ou qu’elle doive payer soixante pour cent d’impôts pour y toucher. Une petite taxe non homophobe, mais qu’on est les seuls à devoir payer alors qu’on vit en couple. Que n’importe qui de ma famille puisse contester son droit à gérer ce que je laisse, c’est normal, c’est le prix à payer pour la non-hétérosexualité. La personne avec qui je vis depuis huit ans est la seule personne qui sache ce que j’ai dans mon ordinateur et ce que je voudrais en faire. J’aimerais, s’il m’arrivait quelque chose, savoir qu’elle sera la personne qui gèrera ce que je laisse. Comme le font les hétéros. Monsieur Jospin, comme les autres hétéros, si demain le démon de minuit le saisit et lui retourne les sangs, peut s’assurer que n’importe quelle petite hétéro touchera sa part de l’héritage. Je veux avoir le même droit. Je veux les mêmes droits que lui et ses hétérotes, je veux exactement les mêmes. Je paye les mêmes impôts qu’un humain hétéro, j’ai les mêmes devoirs, je veux les mêmes droits – je me contretape de savoir si Lionel Jospin et ses collègues non homophobes mais quand même conscients que la pédalerie doit avoir un prix social, m’incluent ou pas dans leur conception de l’humanité, je veux que l’État lui fasse savoir que je suis une humaine, au même titre que les autres. Même sans bite dans le cul. Même si je ne fournis pas de gamin à mon pays.

La question de l’héritage est centrale dans l’institution du mariage. Les sourds, les aveugles et les mal formés pendant longtemps n’ont pas pu hériter. Ils n’étaient pas assez humains. Me paraît heureux qu’on en ait fini avec ça. Les femmes non plus n’héritaient pas. Elles n’avaient pas d’âme. Leurs organes reproducteurs les empêchaient de s’occuper des affaires de la cité. Encore des Jospin dans la salle, à l’époque ils s’appelaient Proudhon. J’ai envie de vivre dans un pays où on ne laisse pas les Jospin faire le tri de qui accède à l’humanité et qui doit rester dans la honte.

Je ne vois aucun autre mot qu’homophobie pour décrire ce que je ressens d’hostilité à mon endroit, depuis quelques mois qu’a commencé ce débat. J’ai grandi hétéro, en trouvant normal d’avoir les mêmes droits que tout le monde. Je vieillis gouine, et je n’aime pas la sensation de ces vieux velus penchés sur mon cas et me déclarant « déviante ». J’aimais bien pouvoir me marier et ne pas le faire. Personne n’a à scruter à la loupe avec qui je dors, avec qui je vis. Je n’ai pas à me sentir punie parce que j’échappe à l’hétérosexualité. Moi je vous fous la paix, tous, avec vos mariages pourris. Avec vos gamins qui ne fêteront plus jamais Noël en famille, avec toute la famille, parce qu’elle est pétée en deux, en quatre, en dix. Arrangez-vous avec votre putain d’hétérosexualité comme ça vous chante, trouvez des connes pour vous sucer la pine en disant que c’est génial de le faire gratos avant de vous faire cracher au bassinet en pensions compensatoires. Vivez vos vies de merde comme vous l’entendez, et donnez moi les droits de vivre la mienne, comme je l’entends, avec les mêmes devoirs et les mêmes compensations que vous.

Et de la même façon, pitié, arrêtez les âneries des psys sur les enfants adoptés qui doivent pouvoir s’imaginer que leurs deux parents les ont conçus ensemble. Pour les enfants adoptés par un parent seul, c’est ignoble de vous entendre déblatérer. Mais surtout, arrêtez de croire qu’un petit Coréen ou un petit Haïtien regarde ses deux parents caucasiens en imaginant qu’il est sorti de leurs ventres. Il est adopté, ça se passe bien ou ça se passe mal mais il sait très bien qu’il n’est pas l’enfant de ce couple. Arrêtez de nous bassiner avec le modèle père et mère quand on sait que la plupart des enfants grandissent autrement, et que ça a toujours été comme ça. Quand les dirigeants déclarent une guerre, ils se foutent de savoir qu’ils préparent une génération d’orphelins de pères. Arrêtez de vous raconter des histoires comme quoi l’hétérosexualité à l’occidentale est la seule façon de vivre ensemble, que c’est la seule façon de faire partie de l’humanité. Vous grimpez sur le dos des gouines et des pédés pour chanter vos louanges. Il n’y a pas de quoi, et on n’est pas là pour ça. Vos vies dans l’ensemble sont plutôt merdiques, vos vies amoureuses sont plutôt calamiteuses, arrêtez de croire que ça ne se voit pas. Laissez les gouines et les pédés gérer leurs vies comme ils l’entendent. Personne n’a envie de prendre modèle sur vous. Occupez-vous plutôt de construire plus d’abris pour les sdf que de prisons, ça, ça changera la vie de tout le monde. Dormir sur un carton et ne pas savoir où aller pisser n’est pas un choix de vie, c’est une terreur politique, je m’étonne de ce que le mariage vous obnubile autant, que ce soit chez Jospin ou au Vatican, alors que la misère vous paraît à ce point supportable.»

Virginie Despentes

 

Posté par charles tatum:  le vieux monde qui n’en finit pas  Messages novembre 2012  Virginie Despentes répond à l’hétéro de service


3 Commentaires

A la Mecque les meufs à visage découvert devant les mecs….Ca branle dans les turbans!!!(Steph)


http://www.france24.com/fr/20121029-pourquoi-islam-coran-hadith-tradition-voile-integral-hadj modification : 29/10/2012

Arabie saouditeIslamLa MecqueReligion

Pèlerinage à la Mecque : pourquoi les femmes ôtent le voile intégral

© AFP

Méconnue mais néanmoins surprenante, une règle religieuse interdit aux femmes de faire le Hadj le visage voilé. De surcroît, la mixité est de rigueur lors de cet acte de piété. Éclairage sur des traditions qui peuvent sembler paradoxales.

Par Amara MAKHOUL-YATIM (texte)

Fait pour le moins surprenant, la tradition musulmane interdit aux femmes de se couvrir le visage pendant le pèlerinage du Hadj, l’un des cinq piliers de l’islam que tout musulman doit faire une fois dans sa vie, s’il en a les moyens. Les femmes qui d’ordinaire portent le voile intégral, comme c’est le cas notamment pour beaucoup de Saoudiennes, doivent rester à visage découvert pendant les quelques jours où elles se trouveront à la Mecque en tant que pèlerines.

Plus de trois millions de personnes, selon les autorités saoudiennes, se sont pressées autour de la Kaaba cette année pour le Hadj, dont les rites prennent fin lundi 29 octobre.

Jacqueline Chabbi, historienne spécialiste de l’Islam et professeur émérite à Paris VIII, insiste sur le fait qu’il n’y a « rien dans le Coran lui-même sur les femmes et le pèlerinage ». « Si règle il y a, elle vient de la tradition « , précise-t-elle.

Pour retrouver l’origine de cette règle, il faut en effet chercher dans les Hadiths, ces communications orales attribuées au prophète Mahomet, ou à ses compagnons. Contrairement à ce qui figure dans le Coran, les Hadiths relèvent de la tradition et non du dogme.

« Cette loi relève du bon sens »

Pour Tareq Oubrou, imam de la mosquée de Bordeaux et théologien, il faut d’abord remettre les choses en contexte. Se rendre en pèlerinage à la Mecque n’est pas un moment comme les autres, « c’est un moment où le pèlerin doit être en état de sacralisation », en l’évoquant, le prophète aurait préconisé que les femmes aient le visage découvert.

L’imam remarque par ailleurs que « cette loi est tout à fait rationnelle et relève du bon sens ». La foule immense en est la justification selon lui. « Quand il y a un tel rassemblement, et des déplacements de foules qu’impliquent les circonvolutions qu’on doit faire autour de la Kaaba, il faut pouvoir être identifié par les uns et les autres, que ce soit les personnes qui vous accompagnent où les autorités », explique-t-il.

Le pèlerinage à la Mecque, qui a traditionnellement lieu au moment de l’Aïd el-Adha, la fête du sacrifice, reste à ce jour le plus grand rassemblement humain au monde et pose aux autorités saoudiennes un formidable défi logistique.

Si cette tradition millénaire, d’effectuer le Hadj à visage découvert, a toujours été appliquée par le passé sans susciter plus d’interrogations, c’est loin d’être le cas aujourd’hui, les pratiques religieuses ayant évolué. Sur Internet, on trouve en effet foison de forums où les croyants s’interrogent sur le pourquoi du comment de ce règlement. Un moufti saoudien aurait également estimé, il y a quelques années, que les femmes pouvaient porter un voile à condition qu’il ne touche pas le visage, donc le porter par-dessus une casquette à visière était autorisé.

« La question ne s’est posée que depuis que les femmes musulmanes ont commencé, à travers le monde, à se voiler intégralement le visage », remarque Jacqueline Chabbi. Elle insiste en outre sur le fait que le Coran n’évoque jamais le voile intégral. « Concernant les femmes, le seul vêtement évoqué est le khimar, un voile de tête qui fait partie de l’habit local et culturel de l’époque. Et il n’est recommandé aux femmes que d’être décentes », explique-t-elle. Pour elle, « les coutumes qu’on observe aujourd’hui sont récentes et ne prennent pas leur justifications dans les origines de l’islam ».

Des célébrations mixtes

Au-delà de la tenue des femmes, un autre fait surprend : au Hadj la mixité est de rigueur. Hommes et femmes accomplissent les rites côte-à-côte, ce qui contraste avec certaines cérémonies comme les mariages, durant lesquelles, dans certains milieux traditionnels, hommes et femmes sont séparés.

Tareq Oubrou, également auteur de « Profession Imam », reconnaît que l’observateur d’aujourd’hui peut y voir un paradoxe. Mais là encore, il n’a pas lieu d’être. « La mixité n’est pas exceptionnelle, c’est la règle ». À l’origine, la tradition musulmane ne prévoyait pas autant de clivages entre hommes et femmes que ce soit dans la vie quotidienne ou dans la pratique de la religion. Les séparations catégoriques, des coutumes, ne sont selon lui que l' »expression de paranoïas et le fait de personnes obsédées par la question de la femme ». Et de conclure : « Créer des ruptures, c’est ce qui nourrit le vice ».