Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine


Poster un commentaire

Un geste désespéré ?


les AZA subversifs - la suite

12 DECEMBRE 2019

——Jean Casanova

——Non pas celui du jeune Anas K., 22 ans, s’immolant par le feu il y a quelques jours devant l’entrée du CROUS de la Madeleine à Lyon, pour dénoncer la précarité étudiante.

——Non, mais celui, à vrai dire plus prémédité que désespéré, d’un Président de passage à la Gare St-Lazare à Paris, s’installant ostensiblement en travers des rails au vu et à la grande émotion de tous les usagers en partance.

Des cris, des larmes, des imprécations aussi, le désordre est total. À chaque ouverture de la porte des rares rames circulant encore, les voyageurs à bout de souffle se bousculent pour tenter d’embarquer.

« Pourquoi a-t-il fait cela ? » s’interrogent, perplexes et traumatisés par la violence de l’événement, les passagers errant encore sur les quais, en attente d’un…

Voir l’article original 615 mots de plus