Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine


Poster un commentaire

D’abord, trouver une veine. Sinon, convoquer un peloton


les AZA subversifs - la suite

27 JUILLET 2019

——Jean Casanova

——–« Tu ne tueras point ! ». Le géant pharmaceutique Pfizer vient d’annoncer qu’il interdirait désormais l’utilisation de ses produits pour des exécutions.

Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’exécutions d’ordonnances. Celles-ci continueront à être honorées comme à l’habitude.

Non, a déclaré Pfizer, « Nous fabriquons des produits pour améliorer et sauver la vie de patients. Fidèles à nos valeurs, nous nous opposons aujourd’hui à l’utilisation de nos produits pour des injections létales pour la peine de mort. »

——–Louable décision ! Toutes proportions gardées, comparaison n’est pas analogie, elle permettra à Pfizer d’échapper à l’opprobre générale, cette honte profonde, ce déshonneur extrême, l’opprobre qui frappa IG Farben, le grand trust de la chimie allemande, dont le pesticide, le Zyklon B, avait permis l’extermination dans des chambres à gaz, à Auschwitz…

Voir l’article original 1 018 mots de plus