Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine

L’anti-protection sociale de Facebook et l’avènement du « providentialisme de plateforme »

Poster un commentaire


- S.I.Lex -

Dans un article publié en février dernier, Laura Aufrère et moi-même avions mis en avant l’idée de repenser la protection des données personnelles sous la forme d’une « protection sociale » en la reliant à la dimension collective des données, ainsi qu’à la nécessaire prise en compte du phénomène du Digital Labor auquel les acteurs du capitalisme numérique soumettent les individus. Mais à partir de cette grille d’analyse, il est possible également de jeter un nouveau regard sur le fonctionnement d’une plateforme comme Facebook et de constater que celle-ci met d’ores et déjà en oeuvre une certaine forme de « protection sociale ».

Pour être « protégé », cliquez ici.

C’est du moins ce que la firme de Mark Zuckerberg essaie de nous faire croire, car un examen plus attentif montre que Facebook déploie plutôt une « anti-protection sociale » qui renverse littéralement la logique sur laquelle les droits sociaux ont été construits. Alors que la protection…

View original post 2 746 mots de plus

Publicités

Auteur : geneghys

Lutte contre la désinformation et tous les problèmes que cela produit, l'injustice sous toutes ces formes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s