Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine

C’est en agissant avec les autres que l’on élargit le champ des possibles

Poster un commentaire


Entre les lignes entre les mots

couv_belemssous_grand_paris_web-05440« Faire reconnaître le droit à la ville pour tous, c’est en finir avec la machinerie du sparadrap. L’action efficace, ce serait un appel à une refondation de la ville, c’est-à-dire sortir le foncier du jeu de la spéculation. Réduite par le capitalisme au niveau d’une banale marchandise, la ville n’est plus habitable mais seulement à vendre ou à louer : un vaste Monopoly où les individus les plus aisés acceptent de payer des fortunes pour ne plus vivre à proximité des pauvres et des étrangers. Il est urgent de désarticuler cet ordre monopolistique. »

En introduction, Hacène Belmessous parle, entre autres, de celles et ceux qui « s’élèvent contre l’arbitraire étatique », de celles et ceux qui « dénoncent les lois de la guerre urbaine conduite par un Etat injuste ». De l’incapacité à joindre, à atteler ces deux types de lutte. « Ce que révèle notre travail d’enquête, c’est…

View original post 542 mots de plus

Publicités

Auteur : geneghys

Lutte contre la désinformation et tous les problèmes que cela produit, l'injustice sous toutes ces formes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s