Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine

La violence envers les femmes ne constitue pas un problème individuel

Poster un commentaire


Entre les lignes entre les mots

3Comme le souligne Maryse Jaspard dans sa préface, « Quel que soit le type de violence subi et en dépit des bonnes intentions des intervenants, les femmes victimes sont moins traitées en tant que « citoyennes de pleins droits » qu’en tant que « personnes vulnérables », peu responsables de leur vie ».

Il importe donc de (re)donner aux femmes victimes « leur entière responsabilité face à leur avenir » et de construire le cadre social rendant cela possible.

« Ces interrogations autour des responsabilités collectives institutionnelles, individuelles des intervenants ainsi que des agresseurs sont développés dans cet ouvrage dans un regard croisé des praticiens et des chercheurs, qui lui donne tout son intérêt. On peut voir par ailleurs se profiler un questionnement sur la responsabilité/autonomie/liberté des personnes victimes, au fils des réflexions des divers auteurs ».

Je ne saurais rendre compte de l’ensemble des articles et des analyses. Je choisis, subjectivement, de mettre…

View original post 2 746 mots de plus

Publicités

Auteur : geneghys

Lutte contre la désinformation et tous les problèmes que cela produit, l'injustice sous toutes ces formes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s