Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine

Rendre visible l’oppression des femmes à travers la construction même de la différenciation sociale des sexes

Poster un commentaire


Entre les lignes entre les mots

1Le premier texte du recueil « Ma vie » est une courte auto-présentation de l’auteure. Comment ne pas en souligner le dernier membre de phrase sur « l’observation hallucinée de l’amplitude de l’oppression des femmes »…

Dans le prologue, Nicole-Claude Mathieu parle, entre autres, d’antiféminisme, du féminisme matérialiste, du sexisme, d’exploitation « concrète, matérielle – par les hommes – du corps, de l’esprit et des activités des femmes, dans le travail professionnel, la sexualité et, ne l’oublions pas, dans le travail familial/ménager/domestique ».

Sommaire

Première partie : Entrées de dictionnaires, pour gens pressés

Chapitre I : Différenciation des sexes (Les représentations du sexe et du genre, La construction sociale de la différence des sexes et de l’inégalité)

Chapitre II : Sexe et genre (Différenciation biologique, différenciation sociale, Autres sexes et autres genres, Différentes analyses du rapport entre sexe et genre, Dérives de la notion de genre, Trois débats autour des catégories de genre…

View original post 1 684 mots de plus

Publicités

Auteur : geneghys

Lutte contre la désinformation et tous les problèmes que cela produit, l'injustice sous toutes ces formes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s