Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine

LOST IN TRANSLATION

Poster un commentaire


Passeurs d'hospitalités

Lorsqu’ils sont venus rencontrer les exilés hier mercredi, le directeur départemental de la cohésion sociale, le sous-préfets, puis le directeur général de l’OFPRA étaient accompagnés d’une interprète, en langue arabe. L’arabe n’est la langue ni de l’Afghanistan, ni de l’Iran, ni du Pakistan, ni de l’Éthiopie, ni de l’Érythrée… La traductrice a improvisé en anglais. A compris qui pouvait.

Les représentants des autorités ont invité les exilés à aller à l’antenne de l’OFII à Calais pour avoir plus d’informations sur la procédure d’asile. Un jeune homme en revient dépité. Il n’y avait pas de traducteur en arabe, et il a été désorienté par la traduction par téléphone. Quatre cents personnes ont été invitées à venir se renseigner sur la procédure d’asile auprès d’un organisme qui ne dispose pas de traducteur. C’est « la main tendue » et « l’effort national » dont parlait le préfet en conférence de presse.

On avait déjà eu le…

View original post 443 mots de plus

Publicités

Auteur : geneghys

Lutte contre la désinformation et tous les problèmes que cela produit, l'injustice sous toutes ces formes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s