Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine

ILS ET ELLES SONT TOUJOURS LÀ

Poster un commentaire


Passeurs d'hospitalités

Les plus jeunes ont entre 8 et 10 ans, et ils sont une grosse dizaine à ne pas avoir encore de duvet sur la lèvre supérieure et au menton. Ils habitaient un des campements détruits mercredi, ils dorment maintenant sur le bitume du lieu de distribution des repas où se sont installés la majorité de leurs occupants. Personne n’est venu les voir mercredi pour leur dire qu’une possibilité de mise à l’abri existait pour eux à Olhain, en pleine campagne, à une quinzaine de kilomètres de Béthune. Si on était venu les voir, après avoir détruit leur campement et le peu qu’ils avaient, ils n’auraient sans doute pas fait confiance aux inconnus qui s’adressaient à eux. Les autorités françaises venaient de leur dire « dégage » – le premier mot qu’ils apprennent de la police, avant d’apprendre « bonjour » des bénévoles et des passants.

Les demandeurs d’asile ne sont pas mieux lotis. Des…

View original post 301 mots de plus

Publicités

Auteur : geneghys

Lutte contre la désinformation et tous les problèmes que cela produit, l'injustice sous toutes ces formes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s