Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine

Hommage à Jean-Luc Einaudi

Poster un commentaire


Camp - Volant

Voici le texte écrit par Gilles Manceron en vue de l’hommage qui sera rendu le 25 mai 2014 à J.-L. Einaudi. On ne se méprendra pas sur le titre de ce texte.  Einaudi fut « non historien », et non, comme osa l’affirmer un avocat de Maurice Papon  en 1999, « pseudo-historien » (1). Ce lutteur fit ce que les historiens de métier ne pouvaient ou ne voulaient pas faire : imposer la vérité sur la répression meurtrière la plus massive en France depuis la Semaine Sanglante. Si ce crime d’Etat est  aujourd’hui largement étudié dans l’Université et bien connu du grand public, s’il est, peut-on dire, en voie  de reconnaissance officielle, c’est en grande partie grâce lui. Comme le dit ce texte, l’Histoire lui doit beaucoup. CV
 
1 Lors du procès en diffamation intenté et perdu par Papon face à Einaudi.
 On lira également le texte d’Emmanuel Blanchard, Un infatigable défricheur

View original post 3 497 mots de plus

Publicités

Auteur : geneghys

Lutte contre la désinformation et tous les problèmes que cela produit, l'injustice sous toutes ces formes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s