Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine

L’Adieu à la patrie, par Luc Durtain.

Poster un commentaire


Camp - Volant

L’Adieu à la patrie

Cet homme fort, carré
Mais voûté, lent, de l’usure au cuir des joues
Et le regard alourdi par la paupière qui pèse,
Incertain dans ses frusques civiles d’il y a cinq ans, trop amples:
Il fait, au sol de la patrie,
Un pas, le dernier…

Et, soudain,
Il s’est rappelé tous ses pas suprêmes:

Celui qu’il fit hors des siens,
Hors de lui-même, hors de la vie,
L’an quatorze, au seuil
De la caserne carrée comme un devoir;
Celui qu’il fit, mille, vingt mille
Fois de suite, par delà
Le bout de ses forces disjointes,
Jambes inégales, regard manchot,
Reins qu’écrasent les monts du sac
Et poitrine échappée, battante
Comme un oiseau, et bouche ouverte
Comme un poisson noyé dans l’air -à la
Relève du Mort-Homme, à la
Relève des Hurlus, à Tahure;
Et ce pas tombé dans l’immense flamme
Subite, le choc,
Puis l’obscur qui…

View original post 688 mots de plus

Publicités

Auteur : geneghys

Lutte contre la désinformation et tous les problèmes que cela produit, l'injustice sous toutes ces formes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s