Les AZA et les feuilles soyeuses du foutre

Les feuilles soyeuses du foutre, magazine

Violence de l’exploitation et des dominations, violence de la bourgeoisie

Poster un commentaire


Entre les lignes entre les mots

Pour Vlad, nécessairement, puisque le livre débute à Nouzonville

2Il n’est pas besoin de partager le vocabulaire des auteur-e-s (guerre de classe, riches, domination dans les têtes, etc) pour apprécier leurs analyses de la violence des dominant-e-s, de la bourgeoisie, du mode de production capitaliste et de son actualité néolibérale.

Les auteur-e-s nous parlent de cette violence sociale, masquée, enfouie, derrière le libre marché, la concurrence non faussée, le droit de propriété lucrative, les restructurations industrielles, etc.

Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot évoquent les ouvrier-e-s maltraité-e-s, les salarié-e-s jetables et jeté-e-s, les entreprises fermées, les décors sinistrés, les délocalisations, les subventions distribuées sans contrôle ou l’invention de la précarité institutionnelle et défiscalisée des zones dites franches…

Les auteur-e-s parlent aussi de ces patrons, membres de multiples conseils d’administration, de leurs propriétés, de leurs appartements, de leurs dépenses somptuaires, de leurs ghettos dorés, de leur mépris de classe…

Entreprises, et « 

View original post 286 mots de plus

Publicités

Auteur : geneghys

Lutte contre la désinformation et tous les problèmes que cela produit, l'injustice sous toutes ces formes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s